Election à la présidence de la FS3 du CSFPT

Publié le par karim.farouk.lakjaa

Election à la présidence de la FS3 du CSFPT

Déclaration de candidature à la Présidence de la FS3

 

 

 

Monsieur le Président

 

Monsieur le Directeur général

 

Mesdames messieurs

 

Cher-e-s collègues

 

 

La délégation CGT propose ma candidature à la Présidence de la formation spécialisée n° 3 dans le cadre de la continuité du travail engagé par la CGT au sein de cette instance présidée précédemment par notre camarade Jésus De Carlos dont je salue ici la qualité de l’action et de la réflexion au service de l’intérêt général.

 

Cette candidature portée par la 1ère organisation syndicale de la FPT s’inscrit également dans la perspective des enjeux qui marqueront le mandat en cours.

 

En effet, alors que nous installons ce jour le CSFPT, le projet de loi fonction publique est présenté cet après-midi aux organisations syndicales.

 

8 d’entre-elles dont 5 siègent au CSFPT ont demandé au gouvernement de suspendre ce projet de loi qui ne manquera d’alimenter les travaux de la FS3 dédiés aux questions statutaires à marche forcée à la vue du calendrier du mois de février 2019.

 

Au demeurant, la FS3 a été caractérisée ces dernières années par un dialogue constant et constructif.

 

Je m’attacherai à ce que ce tous ensemble, nous le maintenions en tant qu’outil pour faire avancer notre fonction publique territoriale productrice d’un service public de proximité et de qualité apprécié par ses usagers qui en bénéficient au quotidien.

 

Vous remerciant de votre attention

 

Karim Lakjaâ

 

Présentation de la FS3 sur le site du CSFPT

Édition du jeudi 14 février 2019
 

Après sa démission,

le président du CSFPT

réélu à l'unanimité

 
 

« Alors que la moitié du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale a été renouvelée à la suite des élections professionnelles du 6 décembre 2018, il me semble normal que le président de cette instance remette aussi en jeu son mandat et sa légitimité, confie Philippe Laurent, président du CSFPT et maire de Sceaux (Hauts-de-Seine) à Maire info. Au moment où le projet de loi sur la fonction publique s'apprête à être discuté, il est important que le ‘’Conseil sup’’ nouvelle version fasse entendre sa voix. »


En démissionnant de ses fonctions de président du CSFPT le 31 janvier dernier, malgré la désapprobation de la DGCL et sans y être obligé sur le plan réglementaire, Philippe Laurent a souhaité donner une « bonne image » du CSFPT « à une époque où la légitimité représentative est fortement remise en cause ». Hier, à l'occasion de l'installation du nouveau CSFPT, seul candidat, il a sans surprise été réélu à l'unanimité. Pour cette nouvelle mandature siègeront à ses côtés 7 représentants de la CGT, 5 de la CFDT, 4 de FO, 2 de l'UNSA, 1 de la FA-FPT et 1 de Sud-Solidaires CT. Les représentants des employeurs territoriaux restent inchangés. Lors de cette première séance, Philippe Laurent a tenu notamment à souligner « l’excellente coopération qui s’est établie entre les élus locaux et les organisations syndicales au sein des formations spécialisées et de l’assemblée plénière. »


Outre l'élection des nouveaux présidents des formations spécialisées (FS) – Jean-Claude Haigron (conseiller municipal de Vern-Sur-Seiche pour la FS 1 (questions statistiques) ; Véronique Sauvage (CFDT) pour la FS 2 (questions organiques); Karim Lakjaa (CGT) pour la FS 3 (questions statutaires); Daniel Leroy (adjoint au Maire de Moussy-Le-Neuf) pour la FS 4 (questions sociales) et Laurent Mateu, (FO) pour la FS 5 (questions inter-fonctions publiques) –, le CSFPT a examiné, hier, le projet de loi relatif aux compétences de la collectivité européenne d'Alsace.

 

Ce projet prévoit de doter la collectivité de « compétences spécifiques et particulières », en plus de celles attribuées aux collectivités territoriales départementales. Ce texte a reçu un avis défavorable du CSFPT : 15 avis défavorables et 5 abstentions pour les organisations syndicales et avis favorable unanime (13) pour les employeurs.


Alors que le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des comptes publics a présenté, hier, devant le CCFP et la coordination des employeurs publics territoriaux, les orientations du projet de loi de transformation de la fonction publique, le CSFPT se réunira de nouveau les 20 et 27 février prochains pour se prononcer sur ce texte.


Maire info reviendra en détail, dans son édition de demain, sur ce texte très important, présenté hier soir devant des représentants des associations d'élus. 

E.Q
https://www.maire-info.com/fonction-publique-territoriale/apres-sa-demission-le-president-du-csfpt-reelu-%C3%A0-l'unanimite--article-22733

Publié dans CSFPT, FS3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :