Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 

"Il ne s'agit pas tant de faire lire le lecteur que de le faire penser", Montesquieu

Recherche

Sur Le Net

 

Bagdad Mai 2002

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 17:40
Manuel d’économie critique

Le Monde diplomatique s'attaque aux idées reçues sur le libre-échange, la finance, le partage des richesses, etc.

Des mécanismes à la portée de tous

À partir des programmes d’économie de première et de terminale

Equations impénétrables, courbes énigmatiques, raisonnements nébuleux… L’économie dominante invite à un double renoncement : devant les difficultés techniques d’un univers réservé aux experts, d’une part ; devant des « lois » scientifiques immuables, de l’autre. Le contre-manuel du « Monde diplomatique » entend inverser cette logique. Son ambition ? Rendre l’économie accessible au plus grand nombre et en souligner la nature politique. Bref, rappeler que, comme la chose publique, l’économie est l’affaire de tous. Et permettre à chacun de s’en emparer.

Il y a urgence : en signant l’échec des théories libérales, la débâcle financière de 2008 aurait pu inciter les gouvernements occidentaux à renouveler leurs politiques économiques. Elle a au contraire resserré le carcan de l’économie néoclassique, dans les chroniques matinales comme dans les manuels scolaires.

Nous avons donc réuni certains des spécialistes de l’économie les plus lucides – chercheurs, professeurs d’université et du secondaire, journalistes – autour des programmes de première et de terminale pour en proposer « notre » traitement. Autour de quatre objectifs : apporter un éclairage historique et international souvent oublié des programmes ; introduire les analyses d’écoles de pensée marginalisées dans les universités et privées d’accès aux médias ; démystifier les idées reçues qui installent le fatalisme dans les esprits ; dégager l’horizon en rappelant que d’autres voies s’ouvrent à nous.

Loin des dogmes, notre manuel invite à remettre l’économie au service de la société.
 

Lire « L’économie comme on ne vous l’a jamais expliquée » par Renaud Lambert et Hélène Richard dans « Le Monde diplomatique » de septembre 2016

Ont contribué à ce manuel :

Samir Amin, Guillaume Barou, Aurélien Bernier, Sophie Béroud, Élodie Bertrand, Robert Boyer, Benoit Bréville, Martine Bulard, Mona Chollet, Laurent Cordonnier, François Denord, François-Xavier Devetter, Cédric Durand, Frédéric Farah, Cyrille Ferraton, Jean Gadrey, Paul Guillibert, Serge Halimi, Michel Husson, Sabina Issehnane, Raoul Marc Jennar, Renaud Lambert, Serge Latouche, Frédéric Lebaron, Sylvain Leder, Frédéric Lemaire, Frédéric Lordon, Jean-Marie Monnier, Caroline Oudin-Bastide, Juan Miguel Pérez, Evelyne Pieiller, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Dominique Plihon, Laura Raim, Christophe Ramaux, Gilles Raveaud, Mathias Reymond, Hélène Richard, Pierre Rimbert, François Ruffin, Pierre Salama, Émilie Sauguet, Alexis Spire, Philippe Steiner, Bruno Tinel, Julie Valentin, Julien Vercueil, Ibrahim Warde, Arnaud Zacharie, Daniel Zamora.

 

 

isponible en kiosques le 8 septembre 2016
- Format : 21 cm X 28,5 cm 
- Nombre de pages: 196
- Livraison sous 3 semaines

 

 

Liste des chapitres :

I. Une science comme les autres ?

II. Produire plus, toujours plus !

III. Le pont et la cale

IV. Partage des richesses : espoirs et impasses

V. L’emploi, à quel prix ?

VI. Le marché ou la construction d’une évidence

VII. Mondialisation : la mise en concurrence des peuples

VIII. Monnaie, une énigme sonnante et trébuchante

IX. Dette : le chantage

X. Finance : l’insoutenable promesse

     

    • Dette publique, faut-il payer ?
    • Les grandes écoles de la pensée économique
    • Comment fut inventée la carte de crédit
    • Flexibilité du travail, l’impasse
    • D’où viennent les accords de libre-échange ?
    • Qu’est-ce qu’une crise financière ?
    • La charité à l’assaut de l’État
    • Ces guerres au service du commerce
    • Revenu universel, une utopie ?

     

    3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 13:01
    Lutte des classes et mondialisation : le XXe siècle s'achève

    S'appuyant sur une masse considérable de faits et de documents accessibles à tous, confrontant ces matériaux aux ouvrages fondamentaux de la théorie marxiste, Daniel Gluckstein se propose de prouver que ce qu'on appelle "mondialisation" n'est que l'expression de la lutte des classes en régime capitaliste : lutte de la classe capitaliste pour abaisser constamment la valeur de la force de travail (le "coût du travail", comme il est convenu de dire aujourd'hui) ; lutte de la classe ouvrière pour se préserver, comme classe, de cette politique de destruction. Il ne s'agit ni d'un livre "sur l'économie", ni d'une thèse académique, mais d'une contribution théorique et politique au combat pour l'émancipation ouvrière.

    Une contribution, donc, à l'organisation ouvrière indépendante qui est la condition de l'émancipation. Comme il le dit lui-même, cet ouvrage n'engage que son auteur. Il s'inscrit cependant dans une continuité : celle du courant marxiste dans le mouvement ouvrier, courant marxiste dont la IVe Internationale incarne aujourd'hui la permanence. Place à la discussion !

    3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 12:13
    Irak, les armées du Chaos, Michel Goya

    Contrastant avec l'abondante littérature parue au moment de la chute de Bagdad en avril 2003 et célébrant la guerre éclair à l'américaine, les opérations de guérilla et de contre guérilla qui ont suivi n'ont jamais vraiment fait l'objet d'un travail de vulgarisation.

    Cette lacune témoigne de l'embarras des experts face à ce qui apparaît aujourd'hui comme une sévère remise en question de la puissance militaire occidentale et de ses moyens d'actions classiques.

    « Irak : les armées du chaos » du lieutenant-colonel Goya, de l'Etat-major des armées, comble cette carence en offrant pour la première fois au grand public une analyse tactique écrite par un analyste militaire des conflits au Moyen Orient.

    Il décrit en détail les différentes facettes de ce conflit complexe depuis les premières attaques dans « le triangle sunnite » au printemps 2003 jusqu'au « sursaut » américain de 2007 et son succès relatif.

    « Il est urgent de comprendre ce qui se passe en Irak avant de voir surgir, pour paraphraser Che Guevara, un, deux, trois Irak » lieutenant-colonel Goya.