Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 

"Il ne s'agit pas tant de faire lire le lecteur que de le faire penser", Montesquieu

Recherche

Sur Le Net

 

Bagdad Mai 2002

9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 14:18
Citoyenneté et représentation dans la pensée politique de Hannah Arendt

L’auteur examine la conception de la citoyenneté chez Hannah Arendt.

À l’encontre de la thèse selon laquelle Arendt ne développe qu’une seule représentation du citoyen, celui qui participe activement aux affaires humaines, l’auteur soutient qu’il ya aussi une pensée de la démocratie représentative chez Arendt.

L’organisation du système des conseils est l’expression de cesystème représentatif chez elle.

Arendt ne pense pas seulement le politique selon la tradition du républicanisme civique, elle le pense également au sein d’une pluralité d’institutions politiques constitutives du gouvernement. Arendt n’est donc pas unpenseur anarchiste dans le sens où elle voudrait abolir l’État.

Elle est, au contraire, un penseur qui tient à fonder l’État sur laparticipation populaire

L'article complet

karim.farouk.lakjaa - dans Ma bibliothèque Philosophie Science politique
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 23:02
Fascisme et dictature de Nicos poulantzas

Fascisme et Dictature

Le fascisme est-il l'expression de la domination de la haute bourgeoisie ? la revanche de la classe moyenne ? une forme de désespoir ouvrier ? Nicos Poulantzas propose une analyse marxiste du fascisme considéré comme une forme spécifique de l'état d'exception dans une société capitaliste. Il s'appuie pour cela sur les deux exemples de l'Italie mussolinienne et de l'Allemagne hitlérienne. Son ouvrage apporte un éclairage original à l'un des problèmes les plus difficiles que soulève l'étude du fas...

Le fascisme est-il l'expression de la domination de la haute bourgeoisie ? la revanche de la classe moyenne ? une forme de désespoir ouvrier ? Nicos Poulantzas propose une analyse marxiste du fascisme considéré comme une forme spécifique de l'état d'exception dans une société capitaliste. Il s'appuie pour cela sur les deux exemples de l'Italie mussolinienne et de l'Allemagne hitlérienne. Son ouvrage apporte un éclairage original à l'un des problèmes les plus difficiles que soulève l'étude du fascisme : le rôle des diverses classes sociales dans une telle formation politique.

 

Maspero 1974

4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 22:27
Surveiller et punir. Naissance de la prison, Michel Foucault

Peut-être avons-nous honte aujourd'hui de nos prisons. Le XIXe siècle, lui, était fier des forteresses qu'il construisait aux limites et parfois au cœur des villes. Elles figuraient toute une entreprise d'orthopédie sociale.


Ceux qui volent, on les emprisonne ; ceux qui violent, on les emprisonne ; ceux qui tuent, également. D'où vient cette étrange pratique et le curieux projet d'enfermer pour redresser? Un vieil héritage des cachots du Moyen Âge?

Plutôt une technologie nouvelle : la mise au point, du XVIe au XIXe siècle, de tout un ensemble de procédures pour quadriller, contrôler, mesurer, dresser les individus, les rendre à la fois «dociles et utiles». Surveillance, exercices, manœuvres, notations, rangs et places, classements, examens, enregistrements, toute une manière d'assujettir les corps, de maîtriser les multiplicités humaines et de manipuler leurs forces s'est développée au cours des siècles classiques, dans les hôpitaux, à l'armée, dans les écoles, les collèges ou les ateliers : la discipline.


Penser les relations de pouvoir aujourd’hui ne peut se faire sans prendre en compte l’ouvrage de Michel Foucault (1926-1984), devenu aussi indispensable à notre époque que le Léviathan de Hobbes le fut à l’époque moderne.

400 pages + 24 p. hors texte, 30 ill., sous couverture illustrée, 125 x 190 mm
Achevé d'imprimer : 08-04-1993

Genre : Études et monographies Thème : histoire /justice, législation, droit /philosophie, morale /sociologie, démographie Catégorie > Sous-catégories : Connaissance > Histoire - Justice, législation, droit - Philosophie, sciences cognitives - Sociologie, anthropologie, démographie
Époque : XXe siècle
ISBN : 9782070729685 - Gencode : 9782070729685 - Code distributeur : A72968

TELECHARGER LE LIVRE

Surveiller et punir. Naissance de la prison, Michel Foucault

4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 21:53
Sur l'antisémitisme  Les origines du totalitarisme  Hannah Arendt

Ce livre constitue une tentative de compréhension de faits qui, au premier coup d’œil, et même au second, semblaient simplement révoltants.

Comprendre, toutefois, ne signifie pas nier ce qui est révoltant et ne consiste pas à déduire à partir de précédents ce qui est sans précédent […]. Cela veut plutôt dire examiner et porter en toute conscience le fardeau que les événements nous ont imposé, sans nier leur existence ni accepter passivement leur poids, comme si tout ce qui est arrivé en fait devait fatalement arriver. »

Hannah Arendt

 

Sur l’antisémitisme est la première partie de l’œuvre magistrale de Hannah Arendt, Les Origines du totalitarisme (New York, 1951), qui inclut aussi L’Impérialisme (« Points Essais » n° 356) et Le Système totalitaire (« Points Essais » n° 307).

 

Hannah Arendt (1906-1975)

Élève de Heidegger et de Jaspers, elle s’exile aux États-Unis en 1941. Elle y enseignera la philosophie et les sciences politiques dans les universités les plus prestigieuses.

3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 12:58
Marcuse, par André Nicolas

Biographie et analyse de la pensée d'Herbert Marcuse par André Nicolas.

1970 - Editions Seghers

Herbert Marcuse, né le à Berlin et mort le à Starnberg (Bavière), est un philosophe, sociologue marxiste, américain d'origine allemande, membre de l'École de Francfort avec Theodor Adorno et Max Horkheimer.

  • Contrairement à Freud, qui voyait dans le principe de réalité la nécessité de la sublimation répressive des désirs, Marcuse – à la suite de la lecture de Marx – dénonce l'inhumanité du principe de réalité répressif, qui n'est autre que le principe de réalité de la société en place. Il préconise, au contraire, l'éclosion des désirs, la transformation de la sexualité en Eros, l'abolition du travail aliéné et l'avènement d'une science et d'une technique nouvelles, qui seront au service de l'être humain. Il ne remet pas en question l'essentiel des théories freudiennes, il les complète, plutôt, en les adaptant à son temps et en les libérant d'une conception bourgeoise de la société pour les rendre émancipatrices et véritablement universelles. En revanche, il critique le révisionnisme néo-freudien, qui tend à édulcorer le caractère subversif des découvertes de Freud. Marcuse va néanmoins beaucoup plus loin que Freud lorsqu'il tente de penser une « sublimation non répressive ». Marcuse est important pour les mouvements écologistes aujourd'hui, car il fut l'un des rares à penser qu'une société non-répressive impliquait aussi un changement dans les techniques, là où Marx pensait qu'un changement dans les rapports de production était suffisant.
  • La répression du désir inhérente à toute culture (par le principe de réalité soumis aux exigences sociales [6]) est allée au-delà du nécessaire pour répondre à de faux besoins (principe de rendement, faux rêves de la publicité). Elle engendre une sur-répression qui réveille, accumule et détourne la destructivité des hommes, et donne ainsi au principe de Nirvana une dimension mortifère, qui menace l'humanité tout entière.
  • Der deutsche Künstlerroman (1922) : thèse de doctorat étudiant les relations entre l’art et la société
  • Hegels Ontologie und die Theorie der Geschichtlichkeit (1932) : travail sous la direction de Martin Heidegger.
  • Fondements du matérialisme historique (1932)
  • Concept de travail (1933)
  • Der Kampf gegen den Liberalismus in der totalitären Staatsauffassung (1934)
  • Autorität und Familie in der deutschen Soziologie bis 1933 (1936)
  • Reason and Revolution (1941) : ouvrage tentant d’expliquer le fascisme à partir de l’évolution du capitalisme, et prenant appui sur le concept weberien de rationalisation de la société
  • Eros and Civilization (1955). Trad. fr. 1958 Éros et civilisation : ouvrage engagé pour une société non répressive. De nombreuses formes de travail sont aujourd'hui obsolètes, ce qui crée les conditions de nouveaux modes de liberté.

Dans ces deux livres, Marcuse soutient que la rationalité technologique organise chaque secteur de la société (culture, politique, social, économie) pour qu’ils suivent le principe idéologique essentiel de la productivité matérielle. La vie personnelle se replie alors sur des modes de vie uniformes et non contestataires.

Période d'espoir d'un renouveau de la critique sociale devant le succès politique des mouvements étudiants contestant la politique étrangère américaine.

  • Repressive Tolerance (1965)
  • Negations (1968)
  • Das Ende der Utopie (1968) La fin de l'utopie (1968) — Compte-rendu des débats organisés par le Comité des étudiants de l'Université libre de Berlin-ouest du 10 au 13 juillet 1967.
  • Ideen zur einer kritischen Theorie der Gesellschaft (1969) Pour une théorie critique de la société (1971)
  • An Essay on Liberation. Vers la libération (1969)
  • Counterrevolution and Revolt (1972) Trad. fr. Contre-révolution et révolte

Marcuse rejoint à la fin de sa vie une optique pessimiste. L'esthétique est une forme de liberté, ultime refuge contre la soumission de l'homme au système répressif.

  • The Aesthetic Dimension. Trad. fr. La dimension esthétique (1978)
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 18:29
Conversation avec Henri Lefebvre

Patricia Latour et Francis Combes; Ultime conversation avec le philosophe, avant sa mort, en juin 1991. Il aborde l’histoire du socialisme, le marxisme, le surréalisme, les situationistes, la ville, l’utopie. Collection Libres propos

karim.farouk.lakjaa - dans Marxisme Philosophie Ma bibliothèque Livre
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 18:54
Montesquieu,  Lettres persanes bibliotheque de cluny

Montesquieu 1721,  Lettres persanes bibliothèque de Cluny, 1961

Usbek, un grand seigneur persan intelligent et désabusé, accompagné de son jeune ami Rica, plus malléable et enthousiaste, vient à Paris afin de découvrir les secrets et l'art de vivre du monde occidental. Les moeurs, les caractères, les types sociaux, le décor et la vie - tout les surprend et les pousse au parallèle avec leur propre monde. Puis, une fois surmonté le premier désarroi, cette société nouvelle révèle peu à peu ses fondements et ses lois, mais également ses drames.

L'étranger d'abord étonné devient observateur politique, philosophe et quasi-sociologue avant l'heure : « Comment peut-on être persan ? » Si dès leur parution en 1721, les Lettres persanes rencontrent un considérable succès, c'est qu'au-delà du roman par lettres ce livre étrange et neuf est une chronique politique en même temps qu'un journal de voyage. C'est aussi un essai de morale, mais convenons qu'en Montesquieu le moraliste est gai, et que le ton de ses lettres est volontiers narquois. Voltaire, ainsi, a pu juger que, dans cet « ouvrage de plaisanterie », « plein de traits annoncent un esprit plus solide que son livre ».

En réalité, le livre est aussi solide que l'esprit car la leçon du roman est que l'impertinence est libératrice : l'écrivain accepte le monde où il vit, mais refuse d'en être la dupe.
 

3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 12:45
Épistémologie et marxisme

10 auteurs reviennent sur les conditions de production du savoir scientifique (épistémologie) et sur la tentative de mettre en œuvre une épistémologie marxiste.

 

Titre(s) : Épistémologie et marxisme [Texte imprimé] / [par Jacques Monod, Maurice Caveing, Francis Halbwachs, Jacques Roger, etc.]

Publication : Paris : Union générale d'éditions, 1972
Description matérielle : 319 p. : couv. ill. ; 18 cm
Collection : 10-18 ; 666
Lien à la collection : 10-18
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 20:29
Les conditions de l'esprit scientifique, Jean Fourastié

 

256 pages, sous couverture illustrée, 108 x 178 mm

Collection Idées (n° 96), Gallimard Parution : 11-02-1966

Genre : Études et monographies Thème : philosophie, morale /sciences en général Catégorie > Sous-catégories : Connaissance > Philosophie, sciences cognitives - Sciences en général
Époque : XXe siècle
ISBN : 2070350967 - Gencode : 9782070350964 - Code distributeur : A35096

Texte à télécharger ci-dessous

 

Les conditions de l'esprit scientifique, Jean Fourastié

2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 18:39
Eloge de la folie Érasme

Best-seller européen dès sa parution, l'Éloge de la folie (1511) met en scène la déesse Folie s'adressant facétieusement aux hommes pour leur montrer qu'elle gouverne le monde.

« Véritable dispensatrice de bonheur », fille d'ivresse et d'ignorance, Folie préside à toutes les circonstances de l'existence humaine : elle rend possibles le mariage et la maternité, régit chaque métier, soumet les rois et les prélats à son empire.


Dans cette courte déclamation parodique, parangon de l'éloge paradoxal et du jeu sérieux qu'affectionnent les humanistes, Érasme se plaît à louer « la Folie d'une manière qui n'est pas tout à fait folle ».

EAN13
9782081390720
ISBN
978-2-08-139072-0
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
GARNIER FLAMMARION
Nombre de pages
192
Dimensions
17 x 10 x 1 cm
Poids
170 g
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Le livre en Pdf